SUCCESS STORY - Sigoji, meilleur chocolatier de Wallonie est accompagnée par le BEP

Sigoji a fait appel au BEP pour être conseillée et faire le point sur ses activités. Résultats : de nouvelles orientations et la relocalisation de son espace de production.

Meilleure chocolatier par le Gault et Millau

De son Cameroun natal, Euphrasie Mbambe, à la tête de Sigoji, a gardé l’amour des fèves de chocolat. Elue meilleure chocolatier de l’année par le Gault et Milau en 2018, elle maîtrise la chaîne, de l’achat de la fève de cacao à sa famille au Cameroun mais aussi à Madagascar et à Haïti, à la vente de ses créations, sans conservateur, sans huile et sans colorant artificiel

Elle ouvre une première boutique à Ciney en 2016 et deux autres à Rochefort et Givet en 2017 et plusieurs partenaires distribuent ses chocolats. Par ailleurs, elle organise des soirées dégustation, des ateliers pour enfants, des teambuildings.

Notoriété croissante

En raison de sa notoriété grandissante, Sigoji  fait face à une demande à laquelle elle ne sait pas toujours répondre en raison d’un manque de place. Elle souhaite par ailleurs développer de nouvelles activités, notamment pour pallier au caractère saisonnier de la vente de chocolat. Pour concrétiser ses ambitions, Sigoji a fait appel au BEP.

Plan de croissance et priorisation

Le BEP a organisé et animé un focus group rassemblant des experts provenant de différents horizons (conseillers d’entreprises, entrepreneurs, acteurs du tourisme) qui ont été appelés à co-construire des propositions d’orientations et de développement stratégique pour l’entreprise.

En amont du comité, un important travail de clarification et de synthèse des activités de Sigoji a été réalisé afin notamment de permettre aux participants de s’imprégner rapidement des enjeux de l’entreprise.

Déplacer la production à Rochefort

A la suite de ce travail, et comme suggéré par les participants, Sigoji a été mise en relation avec les équipes du service Implantation du BEP pour une installation dans le hall relais de Rochefort.

Objectif : assurer la continuité de la production, jusque-là effectuée à Ciney, et donc parfois bloquée par les ateliers et les visites.

Un véritable acteur du chocolat de luxe

Outre cette relocalisation de la production, le travail du BEP et du focus group a permis d’épingler quelques orientations futures :

  • Fermer le troisième magasin (Givet) pour se concentrer sur les deux boutiques de Rochefort et Ciney et sur les partenariats avec des distributeurs ;
  • Maintenir la tenue de visites et d’ateliers, mais sans que cela impacte la production ;
  • Travailler à se positionner comme un acteur du chocolat de luxe, en profitant de la renommée qu’offre les nombreuses récompenses qu’à reçues Euphrasia Mbambe de la part des acteurs du secteur.

Plus d’infos 

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.